Vous êtes ici : Accueil > Le fouriérisme > Les expérimentations sociales > La colonie de Condé sur Vesgre

La colonie de Condé sur Vesgre

La colonie sociétaire de Condé-sur-Vesgre fut la première réalisation fouriériste et la seule à laquelle Fourier participa. En 1832, le journal Le Phalanstère lance un appel de fonds pour créer le premier phalanstère à base essentiellement agricole. Alexandre Baudet-Dulary, ancien médecin député de Seine-et-Oise s’intéressa au projet et proposa à la fois un financement et un lieu près de Rambouillet, possédé par son ami agronome Antoine Devay. Mais de 1832 à 1833 ils vont se heurter à une multitude de problèmes qui feront obstacle à l’aboutissement du projet : problèmes financiers, les fonds récoltés par souscription demeurant insuffisants, et désaccords entre les différents protagonistes sur les choix à faire pour éviter l’échec de l’entreprise.

Pourtant, l’expérience de Condé, dont l’échec marqua durablement l’Ecole sociétaire, ne fut jamais complètement abandonnée. De multiples projets furent élaborés par la suite pour faire de ce domaine un lieu d’expérimentation des idées de Fourier. Les protagonistes essayèrent tout d’abord d’y créer un phalanstère d’enfants. Puis le terrain fut délaissé, mais en 1846 les deux mécènes fouriéristes Baudet-Dulary et Devay achetèrent de nouvelles terres, construisirent un bâtiment important qui fut appelé « la colonie » et tentèrent d’y créer une association d’ouvriers cartonniers. Cet essai ne fut pas viable et les deux hommes furent rapidement ruinés. Cependant les lieux continuèrent d’être habités par plusieurs phalanstériens inconditionnels qui y créèrent un « ménage sociétaire ».

En 1860, une société civile immobilière fut constituée, qui louait des chambres et des appartements et qui fonctionnait selon les principes énoncés par Charles Harel dans son ouvrage Ménage sociétaire, ou moyen d’augmenter son bien-être en diminuant sa dépense, avec indication de quelques nouvelles combinaisons pour améliorer et assurer son avenir, écrit en 1839. Aujourd’hui, le Ménage sociétaire de Condé-sur-Vesgre existe encore. Depuis 1860, les familles des sociétaires n’ont jamais cessé de se transmettre leurs actions et de continuer à faire vivre ce lieu, dont les nouveaux membres sont cooptés, toujours en revendiquant un attachement à la pensée fouriériste.

Pour citer ce commentaire :

Nathalie Brémand (2009). "La colonie de Condé sur Vesgre". Les premiers socialismes - Bibliothèque virtuelle de l’Université de Poitiers.

[En ligne] Publié en ligne le 22 avril 2009. URL : <http://premierssocialismes.edel.univ-poitiers.fr/collection/lacoloniedecondesurvesgre>. (Consulté le 22 septembre 2017)

  • Ecole d'application des procédés sociétaires selon la doctrine de Ch. Fourier

    Par : Xavier Chambellant - Publié en ligne le 12 septembre 2008

    Dans cette brochure de 1847, Xavier Chambellant, un des principaux collaborateurs de La Phalange, préconise le passage de la propagande fouriériste écrite ou parlée à la réalisation pratique.…

    Consulter la notice de l'ouvrage

En savoir plus :

Bibliothèque virtuelle - Les premiers socialismes
Service commun de la documentation - Université de Poitiers
6, rue Jean Carbonnier - Bâtiment A2 - TSA 91101 - 86073 POITIERS Cedex 9
Tél : 05 49 45 33 11 - Fax : 05 49 45 33 56
scd@univ-poitiers.fr

Dernière mise à jour du site le 04 septembre 2017.
Crédits et mentions légales | Administration du site (accès réservé)