Vous êtes ici : Accueil > Le fouriérisme > Les hommes et les femmes > Charles Fourier (1772-1837)

Charles Fourier (1772-1837)

Charles Fourier est l'auteur d'une doctrine sociale originale qui a marqué l'histoire du socialisme au XIXe siècle.

Sa théorie part d’une critique féroce de la société de son époque, marquée par la révolution industrielle naissante, qu’il nomme la civilisation. Il y oppose un projet social qui s’appuie sur une nouvelle organisation des relations individuelles basée sur l’exaltation des passions humaines.

Selon lui l’attraction commande le monde physique, comme l’a démontré Newton, mais aussi le monde social. Il transpose cette loi dans les rapports humains et élabore une organisation sociale constituée d’individus aux caractères différents et complémentaires, regroupés par combinaison des passions, et qui mène à l’harmonie universelle. Il propose une transformation radicale de la société visant non seulement l’affranchissement du producteur mais aussi la libération des désirs des individus.

Fourier a publié une œuvre riche et foisonnante. En 1808 il édite dans l’anonymat son premier traité Théorie des quatre mouvements et des destinées générales (Gallica). En 1822 il fait paraître le Traité de l’association domestique-agricole (Gallica), puis en 1829 Le Nouveau monde industriel et sociétaire (Gallica), son ouvrage le plus accessible. La Fausse industrie (Gallica), dans lequel il décrit en détails le fonctionnement du phalanstère, paraît en 1835-1836.

L’organisation sociale proposée par Fourier se base en effet sur la phalange ou le phalanstère dont le fonctionnement annonce celui de la société future. Il réunit 1620 personnes pratiquant des activités sociales censées laisser s’exprimer librement leurs passions et leurs penchants naturels. Les phalanstères sont des groupements de production et de consommation dans lesquels chaque phalanstérien pratique plusieurs métiers par alternance, ce qui lui permet de développer toutes ses facultés. Les revenus sont répartis entre le capital, le travail et le talent.

Fourier n’attend rien de l’action politique, ni de l’intervention du peuple, ni du recours à la violence. Le passage de la société actuelle au régime sociétaire, selon lui, doit se faire progressivement et pacifiquement par différentes phases, la création du premier phalanstère devant susciter par contagion la création d’autres phalanstères conduisant à l’avènement du régime sociétaire.

La doctrine fouriériste se présente comme une science sociale dont la préoccupation majeure est l'expérimentation de ses propres théories. Fourier multiplia les démarches auprès des gouvernements et des notables pour financer la première expérimentation d'un phalanstère. Il participa lui-même au premier essai de réalisation à Condé-sur-Vesgre en 1833. Ses disciples n'eurent de cesse par la suite de prôner la "réalisation progressive" et l'expérimentation immédiate de ses idées.

Pour citer ce commentaire :

Nathalie Brémand (2009). "Charles Fourier (1772-1837)". Les premiers socialismes - Bibliothèque virtuelle de l’Université de Poitiers.

[En ligne] Publié en ligne le 16 mars 2009. URL : <http://premierssocialismes.edel.univ-poitiers.fr/collection/charlesfourier>. (Consulté le 22 septembre 2017)

  • Notice sur Charles Fourier et sur sa théorie d'association

    Par : Charles Pellarin - Publié en ligne le 03 novembre 2016

    Cette notice est extraite de l'Annuaire du Doubs pour 1838. Charles Pellarin y retrace la biographie de Fourier depuis sa naissance et raconte comment sa théorie de l'association prit naissance dans…

    Consulter la notice de l'ouvrage

  • Charles Fourier, sa vie et sa théorie

    Par : Charles Pellarin - Publié en ligne le 30 juin 2009

    Cet ouvrage est la 4e édition de la première biographie de Fourier, écrite par Charles Pellarin et rééditée plusieurs fois. Il l’écrivit dans l’année qui suivit la mort du penseur en 1837,…

    Consulter la notice de l'ouvrage

Bibliothèque virtuelle - Les premiers socialismes
Service commun de la documentation - Université de Poitiers
6, rue Jean Carbonnier - Bâtiment A2 - TSA 91101 - 86073 POITIERS Cedex 9
Tél : 05 49 45 33 11 - Fax : 05 49 45 33 56
scd@univ-poitiers.fr

Dernière mise à jour du site le 04 septembre 2017.
Crédits et mentions légales | Administration du site (accès réservé)