Vous êtes ici : Accueil > Le fouriérisme > Les idées > La théorie sociétaire > Institut…

Institut sociétaire. Réponse confidentielle a la Lettre confidentielle. Aux phalanstériens

Publié en ligne le 17 juillet 2018

Ce texte est la réponse à la Lettre confidentielle des membres de la réunion du 31 juillet dans laquelle Charles Fourier et quinze autres signataires protestaient contre la tentative des dissidents d’introduire la discorde au sein de l’école phalanstérienne en créant l’Institut Sociétaire.

Ils critiquent le caractère autoritaire de Considérant et dénoncent l’incompréhension dont ils se sentent victimes. Ils défendent l’idée que la création de groupes divers est une bonne chose  et rappellent leur fidélité au maître Fourier. Le texte est signé par Tandonnet, Ordinaire, Doherty et Fugère. Figurent aussi à la fin de la brochure une liste de noms de personnes ayant rejoint la dissidence depuis la signature du texte, une lettre de Parent quittant au contraire le groupe, ainsi qu’un appel à souscription pour soutenir financièrement la vieillesse de Fourier.


Pour citer cet ouvrage :

Ordinaire, Edouard. Institut sociétaire. Réponse confidentielle a la Lettre confidentielle. Aux phalanstériens. [s.l.], Lottin de St.-Germain, imprimeur, rue de Nazareth, 1837. 31 p. , [1] p. ; 19 cm.

Cote : FD 3593.

[En ligne] Publié en ligne le 17 juillet 2018.

Disponible sur le web : <http://premierssocialismes.edel.univ-poitiers.fr/document/fd3593/viewer>

Consulté le 16 août 2018

Bibliothèque virtuelle - Les premiers socialismes
Service commun de la documentation - Université de Poitiers
6, rue Jean Carbonnier - Bâtiment A2 - TSA 91101 - 86073 POITIERS Cedex 9
Tél : 05 49 45 33 11 - Fax : 05 49 45 33 56
scd@univ-poitiers.fr

Dernière mise à jour du site le 20 juillet 2018.
Crédits et mentions légales | Administration du site (accès réservé)