Mémoire du gérant du Crédit au travail aux membres de la société

Publié en ligne le 24 novembre 2017

Dans ce texte daté du 30 novembre 1868, Jean-Pierre Béluze expose la situation de crise dans laquelle se trouve alors le Crédit au Travail et les propositions qu’il fait pour la contrer. Après avoir raconté son propre itinéraire depuis son enfance et expliqué ce qui l’a amené à la création de la Société, il en fait un rapide historique. Il mentionne une lettre de Ledru-Rollin issu du journal L’association de 1861 et souligne combien cette adhésion publique en faveur du mouvement coopératif a contribué à son essor. Beluze préconise de ne plus accorder d’avances ou de prêts aux associations, car c’est la cause de la crise que le Crédit au travail traverse, et suggère d’en faire une véritable banque centrale d’escompte opérant seulement avec ses membres et des sociétés coopératives. Il propose de nouveaux statuts et lance un appel à souscription. 


Pour citer cet ouvrage :

Béluze, Jean-Pierre. Mémoire du gérant du Crédit au travail aux membres de la société. [Paris], [Félix Malteste], 1868. 22 p. ; 21 cm.

Cote : FD 4224.

[En ligne] Publié en ligne le 24 novembre 2017.

Disponible sur le web : <http://premierssocialismes.edel.univ-poitiers.fr/document/fd4224/viewer>

Consulté le 12 décembre 2017

Bibliothèque virtuelle - Les premiers socialismes
Service commun de la documentation - Université de Poitiers
6, rue Jean Carbonnier - Bâtiment A2 - TSA 91101 - 86073 POITIERS Cedex 9
Tél : 05 49 45 33 11 - Fax : 05 49 45 33 56
scd@univ-poitiers.fr

Dernière mise à jour du site le 05 décembre 2017.
Crédits et mentions légales | Administration du site (accès réservé)