Vous êtes ici : Accueil > Le fouriérisme > Les idées > L’économie > A gagner quinze…

A gagner quinze millions sur les bords de la Cisse...

Publié en ligne le 14 mai 2008

Dans cet ouvrage François Cantagrel développe les conceptions fouriéristes de la propriété du sol. Partant de l’exemple d’une petite vallée d’Indre et Loir qu’un agriculteur souhaite mettre en valeur par l’installation d’un réseau d’irrigation, il montre les difficultés rencontrées pour mettre ce projet en pratique. Selon lui le morcellement des habitations se heurte à ce genre de réalisation et aussi bien les partisans de la division du sol que ceux de la grande culture y sont réfractaires. L’auteur explique que la théorie phalanstérienne s’oppose autant aux partisans de la propriété individuelle qu’aux communistes qui sont pour sa suppression. Il préconise une forme solidaire de la propriété, un régime de l’association « en propriété, en culture, en récolte, en répartition des produits » qui « élèvera les volontés du simple au composé » et contribuera selon lui à l’augmentation de la richesse des propriétaires.

Le texte se termine par un plan détaillé du projet d’association.


Pour citer cet ouvrage :

Cantagrel, François. A gagner quinze millions sur les bords de la Cisse.... Tours, Chez tous les libraires de la rue Royale ; Paris, Librairie Sociétaire, 1844. 1 vol. (24 p.) ; 22 cm.

Cote : FD 3575.

[En ligne] Publié en ligne le 14 mai 2008.

Disponible sur le web : <http://premierssocialismes.edel.univ-poitiers.fr/document/fd3575/viewer>

Consulté le 23 septembre 2017

Bibliothèque virtuelle - Les premiers socialismes
Service commun de la documentation - Université de Poitiers
6, rue Jean Carbonnier - Bâtiment A2 - TSA 91101 - 86073 POITIERS Cedex 9
Tél : 05 49 45 33 11 - Fax : 05 49 45 33 56
scd@univ-poitiers.fr

Dernière mise à jour du site le 04 septembre 2017.
Crédits et mentions légales | Administration du site (accès réservé)