Lettres adressées aux personnes sympathiques aux idées sociales et providentielles

Publié en ligne le 27 avril 2010

Après 1857 et son installation à Metz, Nicolas-René-Désiré Le Moyne développe, sous son pseudonyme Médius, son propre système, la « doctrine hiérarchique fusionnaire ». Celle-ci fait de nombreux emprunts à Fourier mais s’en éloigne sur certains points en introduisant en particulier une hiérarchie importante entre les individus. Dans ce livre il développe tous les rouages de son « microcosme miniature », en abordant aussi bien la question de la propriété et des salaires que celles de la classification des sciences et de la notation musicale. L’ouvrage, qui comporte de nombreux tableaux, contient des références et des comparaisons avec les théories saint-simoniennes et fouriéristes.


Pour citer cet ouvrage :

Médius, M.. Lettres adressées aux personnes sympathiques aux idées sociales et providentielles. Paris, Librairie de la Renaissance ; Paris, Librairie des Sciences sociales ; Paris, Librairie E. Galette ; Metz, Librairie Linden ; Metz, et chez l'auteur, M. Médius, 1865. 1 vol. (XL-544 p.) ; 22 cm.

Cote : FD 569.

[En ligne] Publié en ligne le 27 avril 2010.

Disponible sur le web : <http://premierssocialismes.edel.univ-poitiers.fr/document/fd569/viewer>

Consulté le 22 septembre 2017

Lettres adressées aux personnes sympathiques aux idées sociales et providentielles

Auteur :

Mots-clés :

Keywords :

Période :

Bibliothèque virtuelle - Les premiers socialismes
Service commun de la documentation - Université de Poitiers
6, rue Jean Carbonnier - Bâtiment A2 - TSA 91101 - 86073 POITIERS Cedex 9
Tél : 05 49 45 33 11 - Fax : 05 49 45 33 56
scd@univ-poitiers.fr

Dernière mise à jour du site le 04 septembre 2017.
Crédits et mentions légales | Administration du site (accès réservé)