Vous êtes ici : Accueil > Cabet et le communisme icarien > La colonie de Nauvoo (1848-1856)

La colonie de Nauvoo (1848-1856)

La première véritable communauté icarienne (après l’expérience du Texas) fut créée à Nauvoo dans l’Illinois, par Cabet. Il y eut 280 personnes au départ, mais les mouvements de population y furent incessants et environ 2500 personnes y passèrent entre 1851 et 1856. Partant de rien, les icariens y développèrent beaucoup d’énergie : ils construisent des bâtiments, ils créent des fermes, une scierie, un moulin, une porcherie, une distillerie, un atelier de mariniers, un autre de tonnelier, une tannerie ou encore un atelier de tissage, et aussi une imprimerie pour continuer la propagande. Mais cette activité fébrile n’a pourtant jamais permis à la colonie de vivre uniquement sur ses propres ressources, et elle a toujours dû faire appel aux souscriptions en provenance des amis parisiens pour faire face à toutes ses dépenses.

A Nauvoo le travail est obligatoire. Le communisme égalitaire, qui interdisait à quiconque de posséder quoi que ce soit, y règne. Il n’y a pas de monnaie et tous les objets et les produits du travail sont mis en commun. Les habitations sont collectives. Le réfectoire, immense bâtiment de trente mètres de long sur dix de large, où peut se réunir 400 personnes, symbolise le caractère communautaire de la vie quotidienne. C’est là qu’ont lieu les fêtes, les spectacles et les assemblées générales de la Communauté. Le pouvoir exécutif est assuré par la gérance, constituée d’un président et de cinq membres. Elle fait appliquer les règlements de la communauté, dont le souci premier était la communauté totale des biens et la disparition complète de la propriété privée. Mais son rôle était également de faire régner en Icarie un certain ordre moral : célibat interdit, mariage obligatoire pour la vie, fidélité entre époux sont inscrits dans la constitution icarienne ; tabac, alcool, la pêche et chasse « comme plaisir » sont prohibés.

La colonie de Nauvoo fut traversée de nombreuses épreuves, comme cette épidémie de choléra qui entraîna, en 1852, le décès de 22 personnes. Mais ce sont des tensions de plus en plus en plus importantes à l’intérieur du groupe qui entraînèrent son implosion. En Cabet, mis en minorité, du se replier à Saint-Louis avec un groupe de 187 fidèles. Mais deux jours après leur arrivée, le 8 novembre 1856, Cabet meurt d’une « attaque d’apoplexie compliquée de paralysie ». Les icariens désormais orphelins durent continuer l’œuvre cabetiste sans leur chef.

Pour citer ce commentaire :

Nathalie Brémand (2010). "La colonie de Nauvoo (1848-1856)". Les premiers socialismes - Bibliothèque virtuelle de l’Université de Poitiers.

[En ligne] Publié en ligne le 28 avril 2010. URL : <http://premierssocialismes.edel.univ-poitiers.fr/collection/lacoloniedenauvoo>. (Consulté le 23 septembre 2017)

  • Ce que je ferais si j’avais cinq cent mille dollars

    Par : Etienne Cabet - Publié en ligne le 02 mars 2017

    Dans cette brochure, Cabet raconte que, dans une lettre d’un Américain immigré d’Allemagne lui demandant d’être membre d’Icarie, celui-ci lui a parlé de la riche communauté des Rappistes,…

    Consulter la notice de l'ouvrage

  • Colonie Icarienne Texas – Nauvoo

    Publié en ligne le 16 mai 2008

    Le pointage exact des effectifs des colonies icariennes n’a jamais été réalisé, et cette tâche semble d’ailleurs impossible tant les mouvements de population y furent nombreux et les sources…

    Consulter la notice de l'ouvrage

  • Compte-rendu par le président de la communauté sur l’état de la colonie icarienne

    Par : Etienne Cabet - Publié en ligne le 19 novembre 2012

    La communauté icarienne de Nauvoo fut principalement peuplée de groupes de personnes arrivant de France en bateau, après avoir été sélectionnés par le bureau de recrutement de la colonie à…

    Consulter la notice de l'ouvrage

  • Lettre sur la colonie icarienne par un icarien

    Par : Jean-Pierre Béluze - Publié en ligne le 13 juillet 2010

    Dans cette brochure, le correspondant de la colonie icarienne de Nauvoo à Paris, Jean-Pierre Béluze, retrace en détail tous les évènements qui ont marqué l’année 1856 et ont opposé les…

    Consulter la notice de l'ouvrage

  • Manifestations et adresses par les icariens de Nauvoo au fondateur d'Icarie

    Publié en ligne le 28 avril 2010

    Des dissensions apparurent très vite au sein de la communauté de Nauvoo, provoquées par les conditions de vie très rudes et par les exigences très strictes de Cabet en matière de vie…

    Consulter la notice de l'ouvrage

  • Manifestes de l'opposition et réponse du citoyen Cabet

    Par : Etienne Cabet - Publié en ligne le 13 juillet 2010

    Dans cette brochure datée de novembre 1856 et publiée par les partisans de Cabet, sont présentés une circulaire des opposants de la colonie de Nauvoo et le compte-rendu de l’assemblée…

    Consulter la notice de l'ouvrage

  • Réception et admission dans la communauté icarienne des 38 icariens partis du Havre le 8 septembre 1853

    Par : Etienne Cabet - Publié en ligne le 03 novembre 2016

    Ce texte signé par Cabet contient la liste des noms, âges et professions des personnes qui sont parties le 8 septembre 1853 du Havre pour émigrer aux Etats-Unis et participer à la colonie…

    Consulter la notice de l'ouvrage

En savoir plus :

Bibliothèque virtuelle - Les premiers socialismes
Service commun de la documentation - Université de Poitiers
6, rue Jean Carbonnier - Bâtiment A2 - TSA 91101 - 86073 POITIERS Cedex 9
Tél : 05 49 45 33 11 - Fax : 05 49 45 33 56
scd@univ-poitiers.fr

Dernière mise à jour du site le 04 septembre 2017.
Crédits et mentions légales | Administration du site (accès réservé)